Eau potables : le calvaire des habitants de Mont Ngafula

Par Jean-Hilaire Shotsha

Les habitants des quartiers Mabanga, Kindele, plateau des professeurs, Q555, etc. voire des étudiants longés aux homes de l’Université de Kinshasa (#UNIKIN), dans la commune de Mont Ngafula, éprouvent des difficultés pour s’approvisionner en eau potables depuis plusieurs mois. La Régie de distribution d’eau n’alimente plus cette partie de la ville de #Kinshasa depuis plus d’une année.

Ce reportage a été publié par https://ifasicblog.wordpress.com/2018/07/19/eau-potable-le-calvaire-des-habitants-de-mont-ngafula-reportage-photos/

Incroyable mais vrai. Si l’eau c’est la vie comme nous avons l’habitude de le dire, il faut noter que dans ce coin de la ville, « l’eau c’est la mort ». A Mont Ngafula plusieurs quartiers se partagent quatre robinets, pas de la Regideso mais de forage. Et ce, à cause de la pénurie d’eau de la Régie de distribution d’eau depuis plusieurs mois. Les habitants de ces quartiers se livrent à un exercice qui leur donne du fil à retordre.Il est 5h du matin, les habitants de ces quartiers amènent les bidons au forage. Ils attendent l’heure d’ouverture pour acheter de l’eau. Un bidon de 20 ou de 25 litres se vend à 200FC, 10L ou seau pour se laver à 100FC. Ceux qui viennent de Mabanga, Kindele, Plateau des professeurs et n’ont pas des véhicules personnels coopèrent avec les chauffeurs des taxi-bus et paient entre 200 à 300FC le bidon pour le transport de leur bidon d’eau.Certains étudiants et habitants du quartier Q555 paie 500FC par bidon de 20 ou 25L aux gens qui les aident à transporter de l’eau jusqu’à leur domicile.C’est depuis mai 2017 que les habitants de ces quartiers n’ont jamais vu l’eau potable avant que le professeur Nsuka construise ce forage. Ces derniers envahissaient les robinets des homes de l’UNIKIN qui coulent souvent une fois la journée. Ce qui était à la base des plusieurs disputes entre eux et les étudiants résidants les homes. Car, pour avoir de l’eau, ils se bousculaient.

One thought on “Eau potables : le calvaire des habitants de Mont Ngafula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *