Elections en RDC : attention aux politiciens de carrière

Par Jean-Hilaire Shotsha

crédit : CENI-RDC

Le 23 décembre 2018 approche. Du 22 novembre au 21 décembre, la campagne électorale va battre son plein et il faudra que nous choisissions celui que nous croyons le plus apte à mener la destinée de la République démocratique du Congo (RDC). Mais qu’attendons-nous de ces politiciens de carrière?

Nous souhaitons qu’ils prennent les meilleures décisions en notre faveur. Or, on constate qu’ils gaspillent souvent les fonds publics dans des programmes qu’ils ne respectent pas. Nous leur accordons notre confiance, mais ils nous déçoivent en revenant sur leurs promesses. Nous les croyons honnêtes, mais ils se rendent coupables de corruption, de détournement, de blanchiment, etc.

Nous les voulons attentifs à nos demandes, mais ils n’écoutent que la communauté internationale.
Qu’avons-nous fait, nous, Congolais, pour mériter de tels politiciens? Pourquoi ne cherchent-ils pas à faire ce qu’il y a de mieux pour nous?

Leur conduite n’a rien d’étonnant. Au contraire, c’est le comportement prévisible des politiciens de carrière. Dans l’idéal, le candidat qui se présente devrait être soucieux de servir l’État. Mais quand la politique devient son gagne-pain, son intérêt personnel l’emporte sur l’intérêt des Congolais.

Il ne faut donc pas aller aux urnes le 23 décembre en croyant naïvement que votre candidat favori sera différent des autres ou de son prédécesseur. L’unique préoccupation de nos politiciens est de remporter les élections, et tout est permis pour gagner des votes : certains déboursent l’argent des contribuables pour financer n’importe quoi et n’importe qui, d’autres nous font miroiter des lendemains meilleurs. Ils veulent être élus bien plus qu’ils ne veulent servir le peuple!

Les thèmes de leur campagne

Le changement, l’éradication de la pauvreté, le bon salaire pour les fonctionnaires, des budgets de centaines de milliards de dollars, etc., sont les thèmes de leur campagne. Mais le seul véritable changement qui s’impose est celui de nos acteurs sociaux qui embrassent la politique, ils deviennent de plus en plus médiocres, pire que ces politiciens de carrière eux-mêmes.

Les Congolais méritent mieux que des politiciens de carrière, ils méritent d’être gouvernés par les gens les plus brillants de la société, par des gens qui ont l’expérience de la vraie vie et une carrière bien à eux. S’ils n’étaient plus obsédés par la course aux votes, peut-être les politiciens cesseraient-ils de séduire la communauté internationale, et se soucieraient-ils davantage du bien-être des Congolais. Cela serait possible si on leur octroyait un seul et unique mandat.

L’expérience

J’entends plusieurs dire que nous perdrions alors l’expérience que certains possèdent. C’est vrai, et c’est tant mieux! Les politiciens de carrière sont des professionnels de la rhétorique et des spécialistes en manipulation. Est-ce l’expérience qui fait un bon leader? Ne serions-nous pas mieux servis par des gens, en fin de carrière de préférence, qui possèdent une expérience pratique du fonctionnement de l’économie, du développement, de la santé, etc., et qui ignorent la communauté internationale?

Nous avons besoin d’un système qui empêcherait les politiciens de prendre racine et de se complaire au pouvoir. Nous aurions alors des politiciens dévoués à nous servir. Pour le moment, la plupart ne font que se servir de la nation pour gagner leur vie.

Chers électeurs, votons utiles cette fois-ci. Faisons attentions à ces politiciens de carrière.

2 thoughts on “Elections en RDC : attention aux politiciens de carrière

  1. Nous méritons en Afrique, une nouvelle génération de leaders. Il faut alors couper cours avec la corruption et la malhonnêteté dans la politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *