Présidentielle-RDC : quand Genève se transforme en Kingakati

Martin Fayulu – CC : Picasa

Par Jean-Hilaire Shotsha

À la surprise générale, Martin Fayulu Madidi a été désigné, dimanche 11 novembre 2018, à Genève, candidat commun de l’opposition. Genève, une ville Suisse s’est transformée en ‘’Kingakati’’, une ferme privée du chef de l’État, Joseph Kabila, avec une désignation inattendue.

Alors que nous nous attendions à Félix Tshisekedi ou Vital Kamerhe, l’opposition nous a surpris, comme la majorité présidentielle, en désignant Martin Fayulu pour la représenter à la présidentielle du 23 décembre 2018. Fayulu est-il le Shadary de l’opposition ?

À Kingakati, du côté de la majorité présidentielle, on s’attendait tous à voir Aubin Minaku ou Augustin Matata Ponyo désigné comme dauphin. Mais, à la grande surprise générale, Joseph Kabila a préféré Emmanuel Ramazani Shadary. Est-ce que ce sont des choix sanctions ou des choix sincères ? Difficile d’y répondre. Sommes-nous dans la politique des surprises ? À eux de nous dire. Attendons la surprise de la CENI*.

Qui est Martin Fayulu ?

Homme d’affaires, député national, Fayulu est président du parti Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé). Il s’est présenté à la présidentielle comme candidat de la plateforme “Dynamique de l’opposition”.

Diplômé en économie de l’université Paris XII et détenteur d’un MBA à l’European University of America, à San Francisco, en Californie, il a participé à la Conférence Nationale Souveraine (CNS) au sein de laquelle il était vice-président de la commission Économie, Industrie et Petites et moyennes entreprises (PME). En 2011, Martin Fayulu avait battu campagne pour Étienne Tshisekedi.

En 1993, il est élu par ses pairs de la CNS comme membre du Haut Conseil de la République Parlement de Transition (HCR-PT). Élu en 2006, à la fois député provincial de la ville de Kinshasa et député national, il optera pour son siège à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, laissant ainsi son mandat de député à son suppléant.

Par ailleurs, Martin Fayulu est chef d’entreprise, et investit dans des domaines divers et variés notamment l’hôtellerie, l’immobilier et l’agriculture. Il est marié à Esther Ndengue Fayulu et est père de trois enfants.

C’est à l’issue des négociations tenues à Genève impliquant Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Vital Kamerhe, Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et lui-même Fayulu que ce choix a été opéré. Matungulu, Tshisekedi et Kamerhe étaient également en lice pour la candidature commune.

 

Lire aussi dans Le blog du citoyen

 

*Commission électorale nationale indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *